ACTUALITÉS

Linda Bousbaa, le retour, une très bonne nouvelle

Linda Bousbaa revient ! C’est une très bonne nouvelle de pouvoir retrouver Linda sous nos couleurs cette joueuse agréable et professionnelle qui a joué au Limoges ABC en 2011-2012. Elle avait 20 ans et nous étions en LF2. Elle revient huit ans plus tard pour « aider le club« . Linda avait décidé d’arrêter le basket et de se consacrer à ses études avec un contrat en alternance dans un établissement bancaire. Elle n’avait pas imaginé reprendre, sauf au Limoges ABC. Le coach a renoué le contact avec la joueuse qui jouait à Feytiat en 2017-2018 et il a conclu l’affaire. Linda Bousbaa a un bel itinéraire basket. Internationale de 2005 à 2011, elle a été Championne d’Europe en U16, capitaine de l’équipe de France U20 et a trusté les places d’honneur en championnats d’Europe. En club, elle signe un premier contrat pro à Montpellier (2008-2010). En 2010, elle est vice-championne de France et participe à l’Euro Coupe. Des passages à Tarbes en LFB, à Dunkerque, au Havre, à Aix-en-Provence, à Meylan-Basket, … Linda est une professionnelle, une meneuse qui a du caractère. Elle n’abdique jamais. Sa vie est faite de défis et de challenges. Elle en a besoin et son mari, sportif de haut niveau, l’encourage à aller toujours plus loin. Cette saison sera celle du double projet, professionnel et sportif. Elle en a déjà tracé les étapes, c’est certain ! Bienvenue chez toi. Interview + l’analyse du coach.

« J’ai envie d’aider le Limoges ABC »

Limoges ABC : Tu sors d’une année blanche et d’une décision d’arrêter le basket pour te consacrer à ta vie professionnelle. Qu’est-ce qui t’a fait changer d’avis et signer au Limoges ABC ?

Linda Bousbaa : Ce qui me motive, c’est ce club que j’ai toujours apprécié, les bénévoles, le public, tous ceux qui y travaillent, les supporters, l’ambiance. Si je devais aider un club, c’est le Limoges ABC, pour contribuer à remonter dans un futur proche, au-delà même de la NF1. Et puis le coach, Régis Racine, est un bon coach, ambitieux. Ce qu’il a dit l’an dernier, il l’a fait. Ensuite, on ne va pas se mentir, la compétition m’a manqué. Il faut toujours quelque chose qui me stimule. Ce n’est pas pour rien si j’ai choisi les métiers de la banque. Ce qui me plait particulièrement c’est le côté objectif, challenge. J’avais trouvé un rythme de vie autour de mon activité professionnelle. Mais j’ai envie de finir sur quelque chose de bien en aidant le LABC à remonter dans un futur proche.

… un ballon de basket … au Portugal

LABC : A propos d’objectifs, quels sont ceux que tu te donnes pour la saison prochaine ?

LB : D’abord le collectif, avoir un bon groupe qui vit bien, qui s’entend bien, qui travaille ensemble dans la même direction. Et aller chercher le haut de tableau. On sait qu’il ne faut pas brûler les étapes mais être lucides, ne pas se précipiter, ne pas se mettre trop de pression mais mettre nos qualités au profit du club. Ce qui a été fait l’an dernier.
Personnellement, je veux d’abord vite revenir en forme. Avec mon mari (lui, c’est un volleyeur …), on a acheté un ballon de basket pendant nos vacances au Portugal, et on a shooté ! Je n’avais pas shooté depuis un an. A notre retour à Limoges, j’ai remis les pieds à la Salle Mu’ le soir. Je dois retrouver la forme physique mais j’en avais beaucoup et le basket ne se perd pas. Il faut simplement être patiente et revenir sans se blesser.

LABC : De ce que tu as vu de l’équipe qui se dessinait, qu’en penses-tu ?

LB : De ce que j’ai vu, c’est un groupe motivé, ça fait plaisir. La plupart sont aussi des joueuses qui ont de l’expérience. Avec les filles qui restent et les recrues que j’ai vues, on peut faire quelque chose … Après, il va falloir travailler, chacune, et construire notre collectif.

LABC : Que dire de ton métier et de ton double projet ?

LB : J’ai obtenu cette année mon BTS « Banque et Assurance » et avec mention Bien. Mon challenge a été réussi et je voudrai maintenant poursuivre en licence, toujours en alternance. Donc c’est un double projet et je suis motivée pour les deux. Quand je travaille, je pense au travail. Quand je suis à la Salle, je ne suis qu’à la salle. Ce qui est super, c’est que je connais le club. Donc je n’ai qu’à penser basket et à relever les défis dès la reprise.

Le coach, Régis Racine : Je la savais dans les environs, nous l’avons sollicités tout naturellement car il est inconcevable de laisser une telle expérience à côté du LABC, au vu de la construction de notre nouvelle équipe. Linda va nous apporter un surplus de métier. Son passé de joueuse, au sein de nos différents championnats, va donner de la stabilité et du leadership. Il va y avoir une redistribution des cartes sur le poste de meneuse, il est certain que Linda rentre tout à fait dans le profil de joueuse revancharde que je souhaitais pour le Limoges ABC. Un état d’esprit au service d’un groupe, saignante et aiguisée, pour le futur du LABC. Bienvenue à elle !