ACTUALITÉS

« Je veux porter fièrement les couleurs du club ». Entre-Deux avec … Camille Cabaton.

Nous inaugurons aujourd’hui une série d’interview des joueuses et des coaches qui vont constituer le staff NF1 la saison prochaine. « Entre-Deux » nous conduira au gré des rencontres et des sensibilités vers une nouvelle saison que nous voulons ambitieuse et solidaire, innovante et constructive. Nous sommes prêts. 

Ce premier « Entre-Deux » est pour Camille Cabaton. Camille a été notre première recrue. Elle sort d’une saison blanche et elle y a puisé de nouvelles forces. Elle s’apprêtait à reprendre la compétition lorsque Covid a frappé, chamboulant tout sur son passage. Mais Camille a du répondant … Interview et bienvenue !

 

Trois montées et trois titres de Championnes de France en trois ans

Limoges ABC : Quel est ton itinéraire sportif ? Tu as débuté où et tu es passée par où ? …
Camille Cabaton : J’ai commencé le basket à l’âge de six ans dans mon petit club de campagne à Bas-en-Basset (Haute-Loire, 43). Je suis ensuite partie à l’âge de seize ans dans un club voisin (ES Fraisses, 42) pour jouer avec la RF2 où je suis restée trois ans et où nous sommes passées de la RF2 à la NF3. Pendant cette année de NF3, nous avons joué contre le BCMF (Montbrison, 42) et le président de ce club m’a demandé d’intégrer l’équipe la saison suivante, chose que j’ai faite. Je suis donc arrivée en NF3 et, en trois ans, nous avons fait trois montées consécutives avec trois titres de championnes de France pour arriver jusqu’en Ligue 2 où j’ai joué encore deux ans. Après cinq années à Montbrison, j’ai signé à Toulouse en LF2 également. Nous avons terminé 3ème du championnat et perdu en play-offs en quart de finale. L’année 2018-2019 m’a fait prendre le chemin de Cherbourg où j’ai évolué en LF2 à La Glacerie. Je n’ai malheureusement pas pu terminer la saison, suite à ma blessure des ligaments croisés au cours d’un match.

Limoges ABC : Malheureusement donc, cette rupture des ligaments croisés en mars 2019 … Comment s’est passée cette dernière année, rééducation, doutes, certitudes, le retour, …
Camille Cabaton : Après la blessure, j’ai mis deux à trois jours avant de reprendre le dessus. Etant de nature optimiste, j’ai tout de suite relevé la tête et je me suis tout de suite projetée vers l’opération et la rééducation. J’ai fait mes séjours de rééducation au CERS Cap-Breton et une rééducation journalière intensive au CSTRS à Saint-Etienne. Je n’ai pas eu beaucoup de doutes puisque j’avais eu la même blessure une dizaine d’années auparavant. Je savais de ce fait la marche à suivre et qu’avec beaucoup de travail et de patience, il est possible de revenir au meilleur niveau. J’ai pu me tester sur le terrain avant le confinement et mon genou est solide et physiquement. Je vais très bien, j’ai donc hâte du retour sur les terrains.

Jardinière, couturière et … basketteuse

Limoges ABC : Et puis le virus, l’arrêt des championnats le 14 mars. Séparation et confinement. Quel goût bizarre ! Comment as-tu vécu, et vis-tu, ces moments douloureux depuis deux mois ?
Camille Cabaton : Oui, c’était un coup dur pour tout le monde. En ce qui me concerne, j’étais arrivée le 9 mars à l’essai dans un club de LF2 pour terminer la saison avec l’équipe. La semaine s’était très bien passée, j’avais pu reprendre le basket avec de très bonnes sensations ; mais coup d’arrêt en fin de semaine et retour à la maison. J’ai passé le confinement en famille, ce qui est très important, puisqu’au cours de la saison, nous n’avons pas beaucoup l’occasion de passer des moments ensemble. Nous ne sommes pas au front, la seule chose que nous avons à faire c’est de rester chez nous. Alors je pense que nous ne sommes pas à plaindre. J’ai pris plus de temps pour appeler mes proches, prendre des nouvelles de mes amis. Je fais beaucoup de sport avec de la mobilité et du renforcement que je n’avais pas forcément le temps de faire en saison et je m’occupe en bricolant, jardinant et même en cousant des masques quand le temps est mauvais.

Limoges ABC : Tu viens de signer au Limoges ABC. Qu’est-ce qui t’a séduit et a conforté ton choix ?
Camille Cabaton : Je viens de signer au Limoges ABC et j’en suis très heureuse. Après un an écartée des parquets j’avais envie de retrouver des responsabilités sur le terrain et de trouver un club sain. Les multiples échanges, avant ma signature, avec le coach et le président m’ont aidée à prendre ma décision. Le projet du club dans lequel je m’inscris, l’engagement du président et la vision basket du coach m’ont confortée dans mon choix de signer au Limoges ABC.

 » On est sur le terrain comme on est dans la vie « 

Limoges ABC : Quelles sont tes principales qualités et aurais-tu des défauts … ? 😊
Camille Cabaton : Dans la vie je suis une personne honnête, positive et persévérante. Je pense qu’on est sur le terrain comme on est dans la vie. Mais en décrivant plus des qualités sportives, je dirais que je suis quelqu’un d’altruiste, qui aime défendre et qui a la grinta. En défaut, je dirais que je suis une personne têtue mais comme il est assez difficile de se décrire, je vous laisse le soin de me découvrir au cours de la future saison (rires).

Limoges ABC : Qu’attends-tu de cette prochaine saison en NF1 ? Quelles sont tes ambitions personnelles et collectives ?
Camille Cabaton : J’attends beaucoup personnellement de cette saison à venir puisque je sors d’une saison blanche suite à ma blessure. Mon objectif en tant que joueuse est de pouvoir performer, aussi bien en attaque qu’en défense, et d’apporter mon expérience à l’équipe. Mon ambition collective sera de travailler dur pour coller au haut de tableau, d’avoir en objectif les play-offs et pourquoi pas, ajouter un nouveau titre et une nouvelle montée au LABC.

 » Vous pouvez compter sur moi pour porter fièrement les couleurs du club « 

Limoges ABC : As-tu un message pour les partenaires du club et pour les supporters ?
Camille Cabaton : Mesdames, messieurs les supporters, mesdames messieurs les partenaires, je vous attends nombreux la saison prochaine au LABC pour faire connaissance. Je sais que nous traversons une phase difficile mais nous nous en sortirons plus forts. Vous pouvez compter sur moi pour porter fièrement les couleurs du club et tout mettre en œuvre pour que nous passions de bons moments tous ensembles.

Merci Camille et à bientôt, définitivement déconfinés

13 mai 2020