ACTUALITÉS

NF1 : Monaco, la place forte est tombée, superbe victoire des filles 57-53

La question de l’invincibilité de Monaco à l’Annonciade ne se posera pas avant quelques temps. Comme toute série, elle a pris fin ce soir. Ce n’est pas non plus une déroute (53-57) et les joueuses d’Olga Tarensenko n’ont pas démérité mais elles n’ont pas bien géré leurs temps forts et les limougeaudes, bien que dans le doute, ont réussi leur coup sans trembler en fin de rencontre. Le match a été ouvert avec plusieurs égalités. Monaco a su deux ou trois fois prendre une courte avance, en début de rencontre (12-6) ou en fin de troisième (42-37) sur un panier qui a bien du tourner trois fois sur le cercle (et au buzzer !) avant de rentrer. Mais Limoges est toujours revenu (12-12 ou 45-45) avant de bien finir la rencontre malgré quelques banderilles monégasques. Les filles ont produit du collectif et de l’envie. Elles ont mérité cette victoire et ont su se la garder au chaud dans les deux dernières minutes sous pression. Les balles étaient bouillantes aussi bien dessous (Alexus) qu’au large (Questeline ou Mélissa) et c’est une très belle victoire. Ca fait quelques semaines que nous n’avions pas goûté au meilleur, mais ce goût, revisité à l’extérieur, va faire un bien fou aux filles et au staff. Bravo les filles, très heureuses ce soir !

Monaco BA – Limoges ABC en Limousin : 12-14 ; 24-24 ; 42-37 ; 53-57
Monaco BA : Cadario ; Magoni 9 ; Anchlung 2 ; Plust 5 ; Wane 15 ; Pottiez 2 ; Mendy 11 ; Rousseau 2 ; Lemaire 7 / Entraineur : Olga Tarasenko
Limoges ABC : Bousbaa 2 : Célestin 18 ; Johnson 18 ; Breuil ; Irabe 6 ; Moukoko 3 ; Mendes 10 : Jez / Entraîneur : Régis Racine

Le coach Régis Racine : « Nous en avions parlé et rêvé secrètement, on n’attendait pas ce type de match, surtout être donné sur un plateau ! J’ai demandé davantage de discipline, elles ont fait l’effort. J’ai proclamé bien plus de solidarité, surtout face à cette équipe invaincue chez elle depuis deux ans. J’ai exigé énormément de sang froid pour un déplacement effectué à huit joueuses. Ce soir notre basket n’était pas parfait mais la volonté de se relever s’est vue sur le visage et le comportement de mes filles. Cette victoire fait du bien »