ACTUALITÉS

« Soigner par le mouvement » Entre-Deux avec Romain Août, nouveau kiné de l’équipe NF1

Romain Août sera le nouveau kinésithérapeute de l’équipe NF1 du Limoges ABC cette saison. Romain exerce depuis bientôt six ans. Corrézien, il a été joueur professionnel de rugby (2002-2010), au CA Brive, à Bordeaux, Narbonne et à l’USAL. Après une licence STATS à Limoges, il a obtenu son DE de masseur-kinésithérapeute en 2014. Il a exercé en libéral et en milieu hospitalier avant d’ouvrir son Cabinet il y a un an (*). Le sport est son univers naturel. Mais son besoin de découvrir des horizons et des gens différents ne sont pas étrangers à sa passion. Une passion qui se lit entre les lignes d’une interview en guise de message très chaleureux et « fraternel » de sportif.

« Soigner par le mouvement, c’est notre leitmotiv »

Limoges ABC : Tu as accepté la proposition d’être kiné du Limoges ABC cette saison. Peux-tu nous dire déjà tes motivations et ce qui a fait que tu as accepté cette proposition de coopération sportive ?

Romain Août : Tout à fait, c’est une belle opportunité pour moi en tant que passionné de sport. Même si j’ai un « passif » de rugbyman, comme beaucoup de gens sur Limoges j’apprécie le basket. C’est donc en toute logique que j’ai accepté. Cela répond d’abord à une passion ; de plus ce sera l’occasion de voir des matches, de supporter l’équipe et de découvrir un nouvel environnement sportif avec enthousiasme.

LABC : Quand tu dis « passif » de rugbyman, c’est un clin d’œil bien sûr. Tu as à ton palmarès une belle carrière de rugbyman.

Romain Août : Oui bien sûr, bien sûr (rires). Le rugby a occupé une grande partie de mes journées pendant un long moment. J’ai commencé le rugby à l’âge de cinq ans, j’ai arrêté à … En fait, je n’ai toujours pas arrêté officiellement mais plus personne ne m’appelle (rires). J’ai joué au rugby très longtemps, ça a même été mon métier pendant huit ans. Je n’y suis plus investi mais lorsque je parle de passion à travers le sport, je peux tout aussi bien être transporté par des activités différentes telles que l’athlétisme, le triathlon, la boxe, le basket… Aujourd’hui, j’ai la chance d’exercer une profession où l’activité physique et le sport occupent une place importante dans mon quotidien, ce qui me convient particulièrement ! Je suis rugbyman mais avant tout un passionné de sport !

LABC : Ce métier de kiné, comment l’exerces-tu, quelle est ton approche, ta déontologie par rapport aux différentes écoles de kiné ? Qu’est-ce qui te passionne dans ce métier ?

Romain Août : Effectivement il y a différentes écoles mais il y a un socle commun, c’est la formation qui nous a été dispensée. Notre approche est liée à nos expériences passées. Je dirais que chacun développe une approche thérapeutique en lien direct avec sa sensibilité. En tant qu’ancien sportif, on a connu la blessure, ce sont des épreuves qu’on a traversées, on a dû apprendre à se relever. Cette expérience-là nous permet de prendre du recul et nous offre l’opportunité de ressentir le mouvement biomécanique, tout en s’appropriant son corps de façon différente. Lorsque vous vous êtes blessé, vous devez aborder cela comme un échec, mais de façon positive, en élaborant une réflexion autour de la compréhension de cet état et le pourquoi de cette blessure, plutôt que rester dans la frustration. Je crois que c’est un réel avantage dans notre activité de kinésithérapeute. Avoir connu la blessure nous permet d’élaborer des stratégies de réadaptation et de rééducation globales, à travers le discours et la pédagogie que nous mettons met en place avec l’athlète mais aussi sur le plan de la prise en charge stricte de la pathologie. Quant à notre déontologie, c’est de prendre du temps avec les gens, de cerner le problème sur un plan mécanique, physique, psychique. Soigner par le mouvement, c’est notre leitmotiv de masseur-kinésithérapeute et de fait on aime l’anatomie et la physique ; en cumulant les deux on obtient la biomécanique.

L’importance de la prévention

LABC : Comment conçois-tu l’investissement avec le Limoges ABC ? Nous avons discuté de la prévention, du soin, du retour après blessure mais aussi d’une présence régulière sur les entrainements pour faire de la prévention sur le parquet.

Romain Août : Dans le sport, je ne suis pas un novice, dans le basket ça ne fait pas longtemps. Mais j’ai eu l’opportunité de travailler avec d’autres collectifs à l’étranger et aussi et surtout d’échanger avec des gens comme Xavier Dumélié qui est kinésithérapeute au Limoges CSP depuis des années et avec Frank Khun, le préparateur physique de la SIG mais aussi de l’équipe de France de Basketball et ancien du CSP. J’ai beaucoup été à l’écoute de ces gens et de ce que j’ai pu observer ailleurs. La prévention c’est important et le fait d’être auprès des joueuses est une garantie. La problématique de la blessure, c’est bien sûr le moment où elle survient mais c’est aussi de voir pourquoi on se blesse, comment on bouge, comment on se déplace, quelles activités fait-on à répétition, et donc quelles zones du corps peuvent être plus particulièrement atteintes. Le fait d’être présent sur le parquet de temps en temps sera pour moi une expérience non négligeable dans la prise en charge des joueuses. Le but c’est bien sûr d’être présent au Cabinet mais de passer au gymnase pour pouvoir discuter, échanger et entretenir un lien fraternel de sportif.

(*) Romain Août est en collaboration au Cabinet avec Iris Cambray, elle-même ancienne sportive de très haut niveau.

27 juillet 2020