ACTUALITÉS

« Saint-Delphin, c’est le gros morceau » selon le coach Régis Racine

Il faudra que les joueuses soient prêtes samedi pour affronter les bordelaises de Saint-Delphin, commune limitrophe de la capitale régionale. Actuelles deuxièmes de NF2, à un petit point de nous, Saint-Delphin est invaincue depuis six rencontres et monte en puissance match après match. Après deux échecs sur les trois premières journées, c’est carton plein, pas toujours avec de gros écarts mais des victoires. Ce qui prouve que cette équipe a du tonus et qu’elle est capable de gérer des situations diverses, d’attaque ou de défense. C’est bien ce trait de caractère de notre hôte et la qualité des joueuses qui intéressent le coach Régis Racine dans sa préparation du match. Nous avons recueilli une interview afin de présenter la rencontre de samedi (20h, Salle Mu’).

Pour cette rencontre, le Club invite tous les supporters et partenaires à venir avec un bonnet de Noël, une coiffe de Noël, un  chapeau rouge, une coiffe de Père Noël, bref les fêtes sont là et ce sera notre dernier match à domicile de l’année, avant un déplacement dans huit jours à Anglet. A samedi, de rouge coiffé !

 

 » Saint-Delphin, c’est le gros morceau  » 

Régis Racine :  » Saint-Delphin, c’est le gros morceau de cette fin de de phase aller, c’est l’équipe qui est actuellement dans la meilleure dynamique. Avec un enchainement de victoires, larges ou serrées, cette équipe trouve toujours les solutions pour s’en sortir. Elle ne caracole pas  pour rien dans la tête de classement : sa dernière défaite date du 29 septembre et surtout elle a des cadres qui montent en régime au fur et a mesure que la saison avance. Cette équipe dégage de la maturité, orchestrée par son coach Marlyse Bourdeau que les gens connaissent bien au Limoges ABC.

Les joueuses de Saint-Delphin ont de la qualité à chaque étage, des joueuses que j’ai pu apercevoir avec d’autres équipes telles que Irina Constantin, Renate Reine, Marietou Diallo via Toulouse, l’énergie à revendre de Ahamada Natacha, bien orchestrée par Manon Deslous et bien sûr Witney Miguel à surveiller comme le lait sur le feu et que je connais depuis de nombreuses années. Saint-Delphin est la 3ème attaque (70 points de moyenne) et la 2ème défense du championnat (60 points).

Garder notre suprématie à domicile

Nous ne changerons pas d’état d’esprit au vu de la qualité de l’adversaire car notre objectif est de nous comporter comme nous avons l’habitude d’être (à domicile), se préoccuper de nous est déjà un gros travail au quotidien. Bien sûr, nous sensibiliserons au fur et à mesure que la semaine s’écoule pour arriver à l’état d’esprit que nous souhaitons. L’objectif est très clair, nous battre pour garder le plus longtemps possible notre suprématie à domicile, faire un match plein durant quarante minutes car Saint-Delphin a l’habitude d’aller très loin dans l’effort et l’engagement. Sur cet aspect, nous n’aurons pas de surprise, il faudra être courageux.

Une salle acquise à notre cause …

A mes yeux, Saint-Delphin se comporte comme l’équipe leader de notre championnat et j’espère que nous saurons l’accueillir avec tout le respect qu’il se doit, sans oublier que nous sommes nous aussi dans les mêmes eaux que cette équipe. Le fait d’évoluer à domicile doit nous permettre de décupler nos forces et nos repères, nous aurons besoin d’une salle acquise à notre cause.J’ai hâte et je suis enthousiaste à l’idée de voir nos deux équipes, qui ont des similitudes au niveau comptable, s’affronter pour la première place. « 

6 décembre 2018